savoir-ce-que-je-veux

Savoir ce que je veux !

Pourquoi est-il important de savoir ce que je veux ? J’ai eu une réunion hier avec plusieurs membres d’une même asso, et nous discutions des projets pour les mois qui viennent. L’objectif était de permettre à chacun d’exprimer ses attentes personnelles au sein de cette asso, de manière à construire un plan d’action partagé. Ou pas.

Nous sommes en effet tous différents, avons donc des motivations diversifiées, et la réunion aurait pu se transformer en disputes, ou chacun cherchait à avoir raison.

Vue la divergence potentielle de points de vue au départ, c’était loin d’être gagné.

Et bien non. Les points de vues étaient différents, mais la discussion a eu lieu, et un projet commun a été défini. L’objectif a été atteint.

La raison peut se résumer en une phrase : Une personne de l’équipe a expliqué très calmement : “Je sais qui je suis, je sais ce que je veux, et ce que j’attends de notre projet commun. Si nous trouvons un terrain d’entente, tant mieux, sinon, tant pis.”

Savoir ce que je veux

C’est clé. Quand on sait ce qu’on veut, on arrive à dissocier sa propre personne des projets qu’on réalise avec d’autres.  Il est donc beaucoup plus facile de développer des partenariats.

Quand on sait ce qu’on veut,  les points de vue différents ne sont plus blessants. Un avis divergent n’est pas une attaque.

Quand on sait ce qu’on veut, et qu’on fait la part des choses entre sa personne et ses projets, il est (vraiment beaucoup) plus facile de construire des projets à plusieurs.

PS : ATTENTION, je ne dis pas que le résultat est garanti ! Parfois (souvent), il n’y a pas de terrain d’entente, on n’arrive pas à construire un projet commun. Mais cela ne veut pas dire que l’un a tort et l’autre a raison. Et ce n’est pas grave. D’ailleurs, je me suis moi-même inspiré de cet exemple pour organiser ma vie en mode “projets”.

Comment organiser ma vie

Ce passage pour organiser ma vie en mode “projets” a déjà été amorcé cette année, mais le virage vers l’année qui suit finalise définitivement la vision que j’ai de ma vie : je ne vois plus ma vie professionnelle en terme de carrière, mais en terme de projets.

La logique de carrière consiste à bien faire son job, faire en sorte que ça se voit dans l’entreprise, et se positionner politiquement pour le prochain poste. Ce fonctionnement, que je connais bien, revient également à rechercher des expériences pour alimenter son CV.

Avec ValEnergies, je scelle définitivement cette mutation : cela fait longtemps que je cherchais des activités en cohérence avec ce que je suis et ce à quoi j’aspire. C’est maintenant fait. Je passe de la cohérence de mon CV à la cohérence entre moi et mes activités !

J’organise donc ma vie comment un ensemble de projets, + ou – longs, difficiles, ou risqués, mais chaque projet est clair, identifié, comporte des objectifs, des échéances, des plans d’action, des charges/coûts, et fait l’objet d’un avancement régulier.

En tant que chef de projet de métier, ce mode de fonctionnement m’est déjà familier, mais jusqu’à il y a peu, je ne l’appliquais pas à ma vie.

C’est maintenant fait. Mon premier post de l’année portera sur les objectifs que je me fixe, RV donc l’année prochaine !

About The Author

Chris - JobTrouveur

Comment trouver un métier qui me ressemble ? Pour le découvrir, il faut "SE" trouver...et AGIR. JobTrouveur.com existe pour vous y aider. Je suis Chris, et c'est ma manière de "faire ma part".

Leave A Response

* Denotes Required Field