Lucratif et Caritatif sont-ils incompatibles ?

La question pourrait paraître provocante. Aujourd’hui, pour beaucoup, cela peut même paraître une évidence : on ne mélange pas le business et le social. Il y a la poche des sous (notre job, nos dépenses courantes, nos investissements), et la poche de l’aide (nos implications associatives, nos donations…).
Comme si chacun avait deux manières de penser.
Comme si chacun avait deux cerveaux.
Comme s’il y avait deux mondes.

Et pourtant. Et pourtant il n’y a qu’un monde. Et pourtant nous n’avons qu’un cerveau.
Franchement, ne serait-il pas temps de rallier les deux mondes ?

De plus en plus d’entreprises s’engagent dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), c’est à dire qu’elle veillent à rendre compatibles leurs empreintes sociales, économiques et écologiques. C’est une excellente chose. Même si, encore trop souvent, cette démarche est complètement indépendante du produit fabriqué et vendu.

Je fais partie des personnes qui pensent qu’il est temps de veiller à ce que notre activité économique soit constructive. Je fais partie de ceux qui ont choisi d’investir leur temps et leur argent dans une activité utile. Et à but lucratif. Et oui, ce n’est pas incompatible. Et je ne suis pas le seul à le penser.

C’est pour ça que travailler dans les énergies renouvelables me va comme un gant : avoir le sentiment de construire quelque chose d’utile est un excellent moteur, une motivation sans faille.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

PS : Je ne dis pas que c’est facile. C’est extrêmement difficile. Il y aura des choix à faire, et bien sûr, on peut être tenté d’oublier dans sa gestion financière la vocation sociale de son entreprise. Mais dès lors que les dirigeants et actionnaires sont responsables et dignes de confiance, un chemin est possible.

Oh oui encore des conseils 😉 :

Leave A Response

* Denotes Required Field